AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fannie, une bien robuste femme

Aller en bas 
AuteurMessage
Fannie Grey
■ Bienvenue ■
| Nouveau Membre |

avatar

Messages : 5
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24

MessageSujet: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:02

Modèle Type de fiche à respecter


    • Nom/Prénom: Fannie Grey
    • Âge: 26 ans
    • Lieux de naissance : Givrépine
    • Sexe : T'as vu ma poitrine développée non ? Alors je suis bien une fille, non mais.
    • Spécialité : Journaliste ~
    • Starter : Nirondelle
    • Objectifs : Je vois en grand : je voudrais être la journaliste la plus célèbre, avoir pleins d'infos sur les pokémons mais aussi sur leurs dresseurs et bien sûr déchiffrer tous les mystéres. Est ce impossible ? Je ne le pense pas


Caractère de votre personnage
Elle est forte, rêve souvent éveillée, elle a un caractère bien trempée et n'aime pas se faire contredire. Intelligente, féministe et passionnée. Devenir la meilleure. Tout le monde le souhaite ? Ben peut être mais c'est néanmoins une des volontés les plus fortes de la jeune femme. Ce n'est pas pour rien qu'elle est journaliste d'ailleurs. Avec son caractère bien trempée, elle n'hésitera pas à faire les quatre-cent coups pour atteindre des sommets. Même si des personnes doivent pleurer, elle n'ira certainement pas leur acheter un mouchoir. C'est un de ses défauts d'ailleurs : son boulot et passion passe avant. A chaque fois qu'elle a le nez dehors, elle n'hésitera pas à questionner toutes les personnes d'apparence disponible qu'elle pourra voir dans son champ de vision. Vous m'avez comprise, ayez l'air occupé. Courageuse, elle a aussi le rêve de parcourir tout le territoire. Il n'est pas possible qu'un lieu lui résiste. En tant que journaliste talentueuse, elle se veut tout connaître sur tout. Malheureusement, c'est aussi ce qui va lui attirer des ennuis un de ces jours...

«Je suis courageuse, franche, enthousiaste, dynamique, extravertie, directe, impulsive, intrépide, guerrière, possède un grand esprit de compétition, mais je peux aussi parfois être naïve, dominatrice, égocentrique, impatiente, narcissique, égoïste, imprudente, inconsciente, gaffeuse, infantile, colérique, téméraire.

Je n'aime pas me faire amadouer ni contrôler. Tel un chat sauvage, jamais je n'accepterais la captivité. L'idée d'être enfermée est déjà un lourd supplice pour moi, je ne supporte pas les murs, les restrictions, tout comme les ordres... L'indépendance, que diable! Il n'y a rien de meilleur. L'une de mes philosophies est "vivre et laisser vivre", grâce à laquelle je me montre plutôt tolérante. Mais cela n'empêche que j'ai une très mauvaise opinion de la gente féminine et masculine qui se pense supérieur. Me regarder de haut aura sur moi un effet très néfaste. A défaut de vous taper dessus, je n'aurai plus aucune estime pour vous, aussi, l'hostilité que je vous porterai dans mes paroles seront plutôt désagréables. Je suis plutôt facile à vivre, mais dans le quotidien, il y a un grand nombre de choses qui m'irritent ; il serait bien trop long d'en faire une liste exhaustive.

« Des phobies ? »

Je n'ai pas peur de grand-chose, en effet, je considère qu'être effrayé revient à devenir soumis, à être à la merci de ce qui nous horripile. Hors, être à la merci d'une petite araignée inoffensive pourrait nous rendre bien plus que ridicule. Pourtant, il y a bien une chose qui m'effraye. C'est la perspective de perdre tout ce qui m'est chair, mes amis les uns après les autres. Je suis de nature lâche, mais je n'ai pas peur de me donner la mort, je n'ai pas peur de me jeter dans la gueule du loup.

Il vous sera difficile de trouver sur cette planète quelqu'un d'aussi têtu que moi. Bornée et campée sur ses idées, voilà ce que vous pourrez dire de moi quand vous me connaîtrez un peu mieux. Quand j'ai une idée en tête, inutile d'essayer de me la ôter. Aussi, tenter de vous donner raison alors que j'en pense totalement le contraire est pour vous un suicide : jamais, au grand jamais vous n'y parviendrez, autant vous prévenir tout de suite. Ce n'est pas tellement un défaut, mais il est très facile de m'agacer. Je me montre très ouverte et tollerante mais disons qu'il y a une certaine marge à ne pas dépasser en ma présence, auquel cas je ne vous agresserai pas, mais je n'en penserai pas moins... Sinon, ne soyez pas étonné de voir poser sur vous mon regard toisant et circonspect que peu de gens arrivent à supporter. La jalousie. Cette saleté me ronge. Pour tout et n'importe quoi. Chez moi, ça-en devient maladif. Aussi, mon aspect taciturne. Je sais doser ma touche de festivité et l'utiliser quand il le faut : lors de soirées arrosées, en compagnie de gens festifs. Mais je ne serai pas la jeune femme qui viendra vous aborder ouvertement, d'une voix forte et assurée, avec un air royal et pompeux. De nature franche et d'un naturel qui fait de moi une femme très spontanée et ouverte, je dis tout haut ce que beaucoup pensent tout bas sans m'interroger ; bien sûr je peux être aussi, très hypocrite. »


Le caractère de Fannie est assez difficile à cerner. Autrefois la jeune femme était douce et gentille. Elle était aimante et prête à tout pour les personnes qui lui étaient chères. Elle est vite donc devenue une personne forte, indépendante, au courage sans bornes, elle aurait certainement pu être chevalier si seulement elle était né homme plutôt que femme. Très organisée, elle possède une certaine autorité et une intelligence certaine pour les chiffres qui lui ont été été enseigné par un ami de la famille ce qui l'aident à entretenir son « commerce ». L'argent et elle, c'est une véritable histoire d'amour, assez avare elle déteste devoir donner de l'argent. Pourtant ce n'est que façade. Au fond d'elle, elle est toujours cette jeune femme ayant besoin d'amour. Mais comment atteindre cette passion ou cet amour dans ce monde de brute ?

Histoire de votre personnage
Un jour de vent, ou plutôt, une nuit de vent, dans une maison pourtant habituellement silencieuse, on entendit soudain des cris. Ceux d'un bébé qui venait tout juste de naitre. On était le 24 Décembre, et c'était un jour de fête, c'était une jeune fille, il avait les yeux de sa mère et le nez de son père. Autour de lui, en plus de ses parents, de nombreuses personnes s'étaient rassemblées, tous voulant voir le nouveau-né. Ils n'étaient tous que légèrement habillé pour un mois d'hivers et dans la pièce où ils se trouvaient, seul quelques bougies illuminaient le lieu. Un courant d'air venant siffler sous le nez du bébé, le fit éternuer. Il se fit rapidement envelopper d'une douce couverture.

Bref. Comme je vous l'ai dit précédemment, je suis née ici. Comme beaucoup d'enfants, j'ai pleuré, crié pour réclamer ce qui m'était dut en échange du sourire affiché sur les visages de mes parents. Ces derniers se sont toujours montrés bons avec moi. La seule chose que je peux leur reprocher, c'est leur façon de t’empêcher de faire ce dont tu as envie, d'être libre... C'est peut être pour ça que j'ai autant envie de grimpatouiller un peu partout et que j'ai un caractère aussi bien trempé. Il faut dire que je suis fille douce et que je n'ai jamais osé parler contre mes parents. C'était les seules personnes vraiment proche que j'avais. Bien sûr il y a les amis, celles du collège et celles du lycées mais que voulez vous, je suis assez téméraire et ne considère pas qu'on doit se reposer sur ses amis.

20 ans = fin de l'adolescence = Mariage ?!... Malheureusement, comme dans les dessins animés, mes parents avaient décidé de mettre à nouveau des barreaux à mes fenêtres. Ils voulaient que je me marie avec un homme que... je ne voulais évidemment pas à mes côtés ! L'alliance et le mariage ? Baliverne. Je me réjouis au contraire de défier ce lien avec les insatisfaites de leurs maris... Ce gars qu'ils voulaient comme beau fils ? Son nom, c'est Lauritz Koening. Hein ?! Vous vous croyez à ça ? C'est même pas un prénom ou un nom ce truc. Oui je suis mauvaise foie et méchante mais que voulez vous, de peu, il aurait pût devenir mon mari ! C'est totalement impossible de penser qu'à notre époque, on force encore les princesses à se marier. Alors j'ai tout fait pour qu'il chute du haut de son estrade. J'ai tout fait pour que mes parents le déteste. Maligne depuis longtemps, il m'a paru tout naturel de répandre des rumeurs dans un lieu où tout ce sait et tout se repend comme une trainée de poudre. Un jour, j'ai eu la chance d'avoir une visite à la maison qui allait me rendre la plus heureux ex-mariée du monde. La mère du fleuriste venait voir un café chez moi parce qu'elle avait un lien fort avec ma mère. Deux amies comme deux sœurs presque (même si je dois bien avouer que ma mère cache bien ce qu'elle pense...). C'est au cours de la discussion que j'ai put entendre, alors que je préparais une troisième tasse café pour la vieille dame, ce qui se rependait dans les rues.

Mme Ducollier : "Oh ? Vous n'entendez pas ce qui se dit sur celui que vous voulez marier à votre fille ?"
Ma mère : - Et bien c'est un homme de raison qui est ordonné et saura s'occuper de ma fille... surtout avec les moyens qu'il a hu hu hu
"... Non.. mais ses défauts... on raconte qu'il suce encore son pouce."

Un silence pesa sur la pièce. C'était une bêtise ou réalité, ma mère semblait se demander si celle qu'elle avait en face d'elle se moquait d'elle. Voyant qu'elle ne semblait pas rire, ma mère heu un haussement de sourcils. Mais ce n'était que le début. La mère du fleuriste continua :

"Oh et votre fille... elle n'a rien contre les travestis ?"
- Heu ben je vois pas.. pourquoi ?...

Ma mère commençait à pâlir devant tous ces nouveaux défauts qu'elle ne lui connaissait pas.

"Ah... parce qu'il a pendant longtemps eu une vie d'hôte afin de gagner la vie qu'il a maintenant. Et on dit que... qu'il se travestit sur un coup de tête..."

Fallait il changer d'avis ? Est ce que ma fille doit elle se marier avec un homme aussi étrange ? Ma mère se demandait surement tout cela. Pour forcer plus encore et faire de cet homme un prisonnier, j'ai en plus prolongé les rumeurs avec un article sur une erreur médicale. Tout simple à faire en faite.. j'ai fait semblant d'être malade. Un faut accident qu'un copain à accepter de faire en échange de mon joli sourire. Finalement, j'ai entendu parler de ça d'une discussion entre une infirmière amoureuse du docteur comme dans les films et une maman inquiétée sur les statistiques négatifs de l’hôpital. J'avais enfin ma revanche ! Celle qui allait durer et ferait souffrir ce vilain toutou. Grâce à moi, nous allions pouvoir jouer comme Molière. J'allais montrer moi aussi que les médecins et chirurgiens ou encore chimistes peuvent vraiment être incompétents. Grâce à une toute chtite erreur, j'allais en faire un monstre de dessin animé qui allait terrasser le faux héros de l'histoire. C'est quelques mois après mes articles parut anonymement que j'ai put admirer le résultat de mon dur labeur. L'homme ne se montrait plus dans les médias, les journalistes se posaient des questions sur la véritable identité de cet homme si riche mais qui avait dut faire les quatre cents coups avant d'y arriver et ceux tous plus louches les uns des autres. Il perdit son emploi de chirurgien mais aussi tous les fans qu'il avait derrière lui. On n'a jamais sut ce qu'il était devenu... mais ce qu'y m'a déçu, c'est que je n'ai jamais eu la chance de voir son visage triste, sa déception, sa gène face aux médiats. Rien de tout cela ne s'était détaché du reste du décor. Décevant. En tout cas, j'étais libre car mes parents avaient finalement eu la merveilleuse idée de ne pas me marier à cet homme qui n'avait maintenant plus rien de bien aux yeux de mes parents...

Pourtant j'ai été amoureuse. Oui, j'ai aimé un jeune homme ... Alexander... sans pour autant me risquer à lui demander une flamme d'amour de sa part. Finalement, il avait remarqué que je le regardais sans arrêt, que je me prenais étrangement tous les ballons de foot, qu'il recevait toujours des lettres de la même écriture, que ses chaussures étaient cirées quand il devait rentrer... Alors il m'a attiré avec un appât et nous nous sommes retrouvés comme deux amants dans la romantique...gare. Puis, approchant son visage du sien, cet homme que j'aimais avait fermé doucement la porte de la pièce et posa ses lèvres sur la joue chaude de la jeune femme. Ben oui, vous croyiez quoi ? C'est pas un hystérique non plus. Quoi qu'il en soit ce baiser était intense, un baiser des plus chaleureux. Non pas de ceux pour dire bonjour, mais ceux qui sont gorgés de sentiments de toutes sortes. La seconde suivante, oubliant temporairement les regrets futurs, il posait ses lèvres sur celles de la jeune fille. Tout d'abord sûr de lui, il était presque soulagé d'avoir accompli ce geste. Gagnant peu à peu en confiance, il prit l'initiative d'entourer mon visage entre ses mains chaudes. La fraîcheur du visage agit sur moi comme un trop violent retour à la réalité. Ouvrant brusquement les yeux. Considérant que j'avais profité de la confiance que je lui avais accordé. Que dire maintenant ? S'excuser ? Cela semblait si vain... Après tout, j'avais commencé le jeu alors pourquoi ne pas continuer ainsi et pourquoi devrais-je m'excuser ? Sans se poser plus de questions, le jeune homme enchaînait doucement des douceurs toutes plus passionnelles les unes que les autres. Un baiser n'a pas besoin d'être profond pour procurer du plaisir et amener le désir d'en faire plus. Pourtant il était aller plus loin et en avait donné deux dans de beaux papiers cadeaux. Goûtez ses lèvres, humez-en l'odeur, savourez l'instant. La caresse des lèvres donnent de plus un aperçu sur la capacité de chacun à donner et à recevoir du plaisir. Embrasser, c'est tout un art. Cependant, il n'existe pas de règles en matière de baiser, ni de baiser standard : l'essentiel est d'y mettre son cœur. Mais tout deux, qui n'avait fait que se rencontrer, s'apprivoiser, se soulager, se regarder, faisaient de leurs baisers des milliers de tableaux fabuleux. Après plusieurs heures, j'ai donc demandé s'il voulait qu'on se voit plus souvent, qu'on sorte ensemble dans les rues de la cité, qu'on meurt comme un beau couple fou comme dans Titanic... Nous avons été comme une personne pendant un temps. Jamais je ne lui en voulais alors que je peux me montrer très rancunière. Jamais il ne m'en voulait et je sentais que mon amour était réciproque. Pourtant nous avons eu des soucis, lui en particulier. Un jour que nous étions dans les rues, il venait de me retrouver. Un homme lui envoyait un projectile derrière le crâne. Moi ? On venait de me capturer, entre des bras désagréable. Des brutes qui me maintenant comme dans les films pour ne pas que leur proie ne fasse de bêtises. Même si j'étais courageuse... là j'avais les boules. Surtout pour lui... Tout c'est passé très vite. Son œil... du sang... J'ai crié, j'ai paniqué, je l'ai prit dans mes bras.. Je ne voyais que ça à faire. Mais il me disait qu'il n'y avait rien quand je lui demandait ce qui se passait. Il me disait de pas m'inquiéter. Quelle était cette confiance ? Je n'en croyais pas mes oreilles. Surtout que ce n'était pas la fin de tout ceci. Il avait des problèmes et je ne voyais pas d'où ça venait. Alors j'ai décidé de jouer à la journaliste et en ai cherché l'origine. Mais rien, il me cachait tout.

Puis il choisit de se séparer avec moi. Je me suis montrée adulte, je n'ai rien dit. Pourtant ça a été dur. Je l'aimais cet idiot. Tout les deux nous avions notre caractère bien trempé, nous nous entendions comme personne et quand personne ne comprenais, il n'y avait que lui. Pourtant on a gardé des liens, j'ai fait celle qui voulait rester bonne amie. Je ne pouvais compter que sur ça. J'ai eu aussi envie de faire ma vie, de partir devenir cette journaliste que je voulais tant être. C'est donc avec le gout de liberté et de popularité ainsi que mes études terminées que j'ai décidé de partir en ville, là où tout le monde pourrait admirer mes cordes vocales aussi talentueuses que Céline Dion (qui, je vous le rappelle, ne peut plus chanter à cause d'elles...) et que je pourrais montrer de quoi je suis capable malgré mon apparence assez fragile. J'ai donc prit mon courage à deux mains et, pendant une nuit où tout le monde dormait, je suis sortit discrètement par la porte arrière de la petite maison. Comme j'étais encore jeune et farouche, j'ai décidé de prendre un raccourcis afin d'être sortit au plus vite quitte à rencontre le vilain toutou du papounet qui veut pas que sa fille devienne grande. Mais trêve de bavardages inutiles... je vous raconte la suite de ma fuite et le changement de toute une vie. On accéléré un peu et arrivons à l'endroit où je venais d'entendre un miaulement. Comme dans les films, j'ai tourné doucement le bec, des sueurs froides dans le dos. Deux yeux fixes me regardaient. Minou-minou...le terrible chat sauvage. C'était la dernière créature que j'avais envie de rencontrer surtout à ce moment là... J'ai avancé, lui aussi. J'ai reculé, il a avancé. Pas très logique ce chat. Une nouvelle fois, j'allais montrer mon courage à... la lune qui était ma seule spectatrice. J'ai courut vers la barrière. Malheureusement, il était sur mes pas et me sauta dessus, les griffes sorties. Pendant de longues minutes, je me suis battu contre ce féroce adversaire. Finalement mon terrible ennemi siffla avec ses pattes en se roulant par terre. Heureuse de pouvoir m'échapper, je suis partie sans demander mon reste en passant par le grillage du fond de la demeure.

Très vite j'ai été attiré par le journalisme. C'était mon destin que de montrer au monde entier ce qui se trame dans les couloirs les plus sombres mais aussi raconter d'une manière sympathique une simple fête de Noël. C'est tout de même grâce à un accident que j'ai put vraiment me mettre à écrire dans des thèmes risqués. Alors que je cherchais un moyen de faire une courageuse journaliste, j'avais terminé devant un imposant mur que je ne connaissait pas encore. Curieuse de voir un lieu aussi bien clos d'un mur très haut, je me suis dit que ce pourrait être intéressant de connaître qui pouvait se protéger ainsi. Je ne sais plus comment jamais fait à cette époque là mais je m'étais retrouvé de l'autre côté, dans un grand parc. Il s'étendait sur plusieurs hectares et on pouvait voir au bout, la battisse imposante. J'avais sourit, heureuse de trouver quelque chose qui faisait battre mon cœur à tout vitesse. Je me souviens encore que pour le moment, ce n'était que de savoir s'il y avait des chiens de garde qui m’inquiétais. Finalement je m'étais approché du bâtiment afin de voir de plus prêt. C'est alors que je reconnus la voiture garé devant l'entrée. C'était la chic banniole d'un des candidats qui voulait changer les choses dans la cité et surtout sur Porte d'Apollon. C'était un homme vaniteux qui avait fait un grandiose défilé dans les rues à bord de sa voiture de luxe à toi ouvrant, des confettis tombant sur son front brillant. Je vais vous épargner les détails mais j'ai finalement réussis à entrer dans son bureau. Je me suis prise pour James Bond tout du long en parcourant les couloirs en évitant les ennemis vêtus de costumes classes ou avec de terribles balayettes à la main. Dans son bureau, des libres, des dossiers, tout magnifiquement propre, des stylos alignés, un tampon récemment renouvelé... Tout était parfait. Était-il maniaque ou tout simplement soucieux et ordonné ? Là n'était pas le soucis principal. Alors que j'avais observé la plupart des titres des livres dans la bibliothèque, je me suis dirigé vers le bureau où deux dossiers venaient d'être cachés en vitesse dans le tiroir. pas bien fermé. Ce détail marquant d'un manque rigueur enclencha à nouveau ma curiosité. J'ouvrais un des dossiers. Dedans ? Des fiches sur ses projets à faire sur la cité...Je fus choqué de lire ce que je venais de découvrir dans le bureau du peut être futur homme imposant de la ville. Quand soudain la porte s'ouvrit d'un coup sec, sans que j'en ai entendu l'ouverture. Surprise, je n'osais plus bougé. Ce n'était que ma première fois en tant que Sherlock Holmes et mes membres ne bougeait plus, pétrifiés sur place. J'aurais dut bouger car une lame, une épée, un couteau, une fourchette, une cuillère... Je ne saurais jamais ce qui m'avait tranché le visage. Jamais je n'aurais put penser que cet homme me trancherais les yeux. Ce dernier, dès que j'avais franchit la porte de son office, avait éclaté d'une colère intense et avait appelé ses gardes du corps. Ceux ci me frappèrent de toutes leurs forces en me traitant de traîtresse, peste... ou tout ce que l'on peut entendre d'un homme envers une espionne. Car oui, ils avaient mal compris. Tout ce que je voulais, c'était un peu de pain frais à manger pour écrire de bons articles. Rien de plus. Malheureusement, l'homme pensait que je comptais vendre des informations à ses adversaires. Souffrance, cris... rien de plus que les battements du cœur qui lancent le sang ruisselant sur les carreaux. Rien de plus que la disparition des images de tout un monde. Pliée en deux, je me retenais autant que je pouvais de crier. Je savais qu'au moindre cri, ils me rueraient de coups. Alors je me taisais, mon visage marqué par la souffrance. Il me dit ne plus revenir et de ne plus jamais montrer mon visage ici ou devant lui, c'est en trébuchant et le dos courbé, que j'essayais tant bien que mal de me faire un chemin dans les couloirs que je connaissais que trop bien maintenant. La perte de sang me donnait un mal de crane intense et ajoutait de la difficulté à mon avancée. Ma tête tournait. C'est en arrivant devant la porte que j'entendis derrière moi une voix grave qui me traitait une nouvelle fois de tous les noms et qu'il me tuerait s'il le fallait. Jusqu'à quel point les Hommes étaient-ils fous pour parler de mort avec autant de faciliter ? C'était effrayant de se demander ce qu'il avait vraiment à cacher pour se risquer autant.

Je n'avais rien pour gagner sa vie pour l'instant et ne pouvait pas me soigner à l’hôpital. Oui, je me suis évadé deux fois pour changer mais maintenant que j'étais arrivé à un point mort, je rencontrais tous les problèmes. Heureusement pour moi, j'ai été sauvé - on peut le dire - par un vieil homme avec quelques kilos en trop. Il s'est occupé de moi. Et c'est une fois soigné et sous mes meilleurs jours que je sortie mais en lui promenant de toujours venir le voir de temps à autres.

23 ans. J'ai commencé la vie à cet age si, une vie que je pouvais et souhaitais dans cette ville. Malheureusement, les seuls clients que j'ai eu de bons, ce sont les chats qui me regardaient de loin tout en se demandant s'ils auraient le temps de me juger avant la fin de ma pauvre carrière. Je vais donc me reposer chez moi la plupart du temps, entre deux articles (toujours sous anonymat). Pour ce qui est de mon chez moi, je vit simplement et dans une rue du village. Je suis sure que j'aurais put rêver mieux mais c'est toujours mieux qu'avec comme mari un homme que l'on a jamais désiré dans son lit.

Et vous ?

    AGE : Bientot 18
    EXPÉRIENCE RP : Presque 4 ans d'écriture dans des RPGs et j'en ai créé plusieurs.
    AVEZ VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Quelqu'un m'a demandé de jouer Fannie, son ex petite amie.
    UN PTIT MOT ? : Je peux avoir du chocolat ?


Dernière édition par Fannie Grey le Lun 27 Aoû - 10:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazario Loreone
Dresseur
Dresseur
avatar

Messages : 339
Points RP : 15
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 28
Localisation : Ocremont

Feuille de personnage
Badges:
0/0  (0/0)
Rubans:
0/0  (0/0)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:28

Bienvenu à toi !

Perso je me demande si ca va pas faire un peu court...Enfin les admins te diront ça ou encore les modo ^^

En tout cas bon courage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fannie Grey
■ Bienvenue ■
| Nouveau Membre |

avatar

Messages : 5
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:30

    Bonjour, merci pour ton accueil.

    Court ? Mais la fiche n'est pas finie, loin de là ! =O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha Raspberry
Journaliste
Journaliste
avatar

Messages : 312
Points RP : 64
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Pokedollars : 5000

Feuille de personnage
Badges:
0/8  (0/8)
Rubans:
0/8  (0/8)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:31

Ouaiiis ! Une Journaliste ! Bienvenue à bord !
Bonne continuation pour la rédaction de ta fiche, puisque je doute qu'elle soit finie. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fannie Grey
■ Bienvenue ■
| Nouveau Membre |

avatar

Messages : 5
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:34

    Merci beaucoup pour cet accueil o/
    Il faut que je demande l'autorisation à Alexander avant =P
    C'est la première fois que j'en fait une, j'espère que ça ira.

    Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mendryk Storm
Explorateur
Explorateur
avatar

Messages : 20
Points RP : 3
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Badges:
0/0  (0/0)
Rubans:
0/0  (0/0)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 13:52

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazario Loreone
Dresseur
Dresseur
avatar

Messages : 339
Points RP : 15
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 28
Localisation : Ocremont

Feuille de personnage
Badges:
0/0  (0/0)
Rubans:
0/0  (0/0)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 14:08

Euh...on peut faire comme si je n'avais rien dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Johnson
Agent
Agent
avatar

Messages : 82
Points RP : 22
Date d'inscription : 08/07/2012

Feuille de personnage
Badges:
0/0  (0/0)
Rubans:
0/0  (0/0)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Sam 11 Aoû - 17:07

Salut Fannie, je trouve ça vraiment sympa d'avoir prit ce personnage pirat

Je vais commencer avec le positif: C'est très bien écrit, ça me donne envie de rp avec toi. J'aime le caractère de ton personnage et tout ce qu'il y a avant et après le passage qui parle d'Alexander. J'aime le caractère et le pokemon choisit pour aller avec. L'avatar est joli aussi.

Négatif(Ou plutôt, constructif?): Je me demande si tu as lu ma fiche? Parce que l'histoire ''d'amour'' d'Alex et de Fannie n'a pas été aussi brève. En fait, toute mon histoire tourne pas mal autour d'elle. De plus, 26 ans c'est un peu trop vieux. Peut-être 21-22 si tu veux qu'elle soit plus vieille qu'Alex? Parce que techniquement, ils étaient dans les mêmes années d'études. J'en avais parlé aussi dans l'annonce sur SoS e_e.

Voilà, je veux simplement que tu t'adaptes à ma fiche pour ce passage. Sinon c'est du bien fait parfait. pirat Oy Oy.

En plus, faut pas oublier le surnom de pirate. x)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle S. Alexander
Coordinateur
Coordinateur
avatar

Messages : 74
Points RP : 0
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 18
Localisation : Je voyage à travers Isidya ... Un endroit, magique pour moi ...

Feuille de personnage
Badges:
0/8  (0/8)
Rubans:
0/5  (0/5)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Dim 12 Aoû - 19:16

Bienvenue parmi-nous !
J'espère que tu nous informeras des nouvelles du monde. ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysha Raspberry
Journaliste
Journaliste
avatar

Messages : 312
Points RP : 64
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Pokedollars : 5000

Feuille de personnage
Badges:
0/8  (0/8)
Rubans:
0/8  (0/8)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Dim 12 Aoû - 22:27

J'attends que tu modifies les points suscités par Alexander concernant votre relation. Profites en pour te relire avec attention, il y a beaucoup de phrases décousues et difficile à comprendre, ce qui gâche la lecture.

Autrement ça roule, tu seras validée rapidement. Tu peux même lancer ton dé anniversaire et tes dés shinies. ; )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oni Yoshikazu
Dresseur
Dresseur
avatar

Messages : 202
Points RP : 47
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 32
Localisation : Nébulis
Pokedollars : 5000

Feuille de personnage
Badges:
0/8  (0/8)
Rubans:
0/8  (0/8)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Lun 13 Aoû - 9:09

Bienvenue parmi nous Fannie Smile Suis les conseils de mes camarades et tu auras ta validation sous peu ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myst-of-isidya.forumactif.fr
Elysha Raspberry
Journaliste
Journaliste
avatar

Messages : 312
Points RP : 64
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Pokedollars : 5000

Feuille de personnage
Badges:
0/8  (0/8)
Rubans:
0/8  (0/8)
Team Active:
MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Lun 20 Aoû - 9:40

Comment avance cette fiche ? Les points mentionnés par Alexander sont-ils modifiés ? ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fannie Grey
■ Bienvenue ■
| Nouveau Membre |

avatar

Messages : 5
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   Lun 27 Aoû - 10:23

    Coucou.

    Merci pour vos accueils o/

    Pardon du retard et surtout des soucis de ma fiche.
    Peut pas en faire une correctement moi hein èè
    Alors, j'espère avoir régler les soucis, je suis passée assez vite sur les incidents, je ne suis pas doué pour exprimer un soucis que je ne visualise pas bien.
    Par contre Alexander, j'avais pas lu que j'avais une Fouinette.
    Veux tu que je change en dresseuse avec ce pokémon ?

    Bonne journée et encore désolé x_x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fannie, une bien robuste femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fannie, une bien robuste femme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» comme quoi on peut être moche et bien chanter
» Conseils pour prendre sa douche comme une femme
» La clarté naît femme
» Comment bien ranger ces BD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myst of Isidya :: Les premiers pas :: Entrée dans le monde d'Isidya :: Présentations en cours-
Sauter vers: